Blog

Le manque et l'addiction

L’addiction est la recherche d’un plaisir qui va pendant un moment éviter la souffrance d’un manque. Il peut s’agir de nourriture, de drogue, d’achats compulsifs, de relations, d’actions diverses, je ne saurais en nommer tous les aspects. Cette recherche à l’extérieur est sans fin et l’effet se met à faiblir progressivement. Il faut des doses plus grandes, des situations plus extrêmes pour maintenir l’apaisement momentané qu’il procure. Un joli court métrage explique cela lien

Le manque peut il se produire dans le moment présent ? Non, il ne provient que d’une idée liée à une expérience passée ou une projection vers le futur, elle-même issue d’un passé. En conséquence le rappel au présent éteint le manque. Le manque est issu de l’idée que le moment présent tel qu’il est est incomplet. Il naît aussi de la conscience d’être séparé du tout.

 

Le bonheur, la joie qui sont éprouvés quand le manque est momentanément comblé ne sont pas des liés à l’objet que j’ai obtenu. Non, le mécanisme est à bien comprendre. L’objet qui me contente suspend momentanément la souffrance du manque et alors la joie que je suis, que je suis toujours se révèle. Voir le lien où Rupert Spira explique clairement cela. La course aux compensations ne s’éteint qu’en traversant le ressenti du manque sans écouter aucune des suggestions du mental qui multiplie les propositions.

Spiritualité et développement personnel

Un verset des upanishads dit : « conduis-moi de l’irréel vers le réel » et je voudrais ici déployer un point de vue sur ces deux aspects de la vie.

Le moi peut assez facilement être repéré comme une fabrication à chaque réveil, chaque matin : je suis untel, ma profession est, je suis marié, j’ai des enfants, j’aime ceci, je déteste cela … Cet agrégat couramment nommé égo ne survit pas lorsqu’on revient au présent véritable. Cette structure constamment en péril, à défendre en permanence trouve bon de s’améliorer, de résoudre, de travailler sur soi … C’est le champ immense du développement personnel. Il s’agit de réparer, de panser la fiction de l’histoire à laquelle nous croyons. Puis je montrer à quiconque l’enfant de 5 ans qui …, la blessure qui …, mes parents qui … Dans le seul moment qui existe, il n’y a souvent rien de tout ça. S’il y a, c’est le moment de s’en occuper. Le développement personnel avec ses multiples approches est une forme de l’avoir. Il est possible d’en tirer un certain confort, une amélioration dans le champ de l’illusion et on peut l’apprécier pour ça. Sachons que ce processus sera sans fin insatisfaisant. C’est l’irréel.

 

Et le réel alors, c’est le constat absolu qu’il n’y a que ce qu’il y a, que je ne suis personne. Rien à défendre, rien à prouver, rien à attendre, rien à améliorer. Ouf, une formidable détente ! Juste ressentir que je suis la vie telle qu’elle est, empruntant pour un temps le corps à travers lequel une expérience singulière est perçue. Curieusement la joie, l’amour, la paix se révèlent dans cette attitude car pour qui n’attend rien chaque événement est un cadeau, pour qui ne juge rien, ne préfère rien tout est réjouissant. Comment y venir ?
Pour ma part, j’aime particulièrement la fréquentation des êtres qui vivent ce que je décris plus haut. C’est ma manière de rejoindre l’espace où le réel est à portée de main quand ils nous rassurent afin de nous permettre d’abandonner le connu pour le présent mouvant, mais réel.

0 commentaires

Sport Olympique

J'ai depuis longtemps un regard amusé sur les activités humaines. Il en est une qui occupe le monde en ce moment : le sport olympique. Déjà que ce qu'on appelle sport est assez ridicule vu de haut. J'imagine un non terrien surpris du sérieux de ces bagarres qu'on nomme judo, lutte, boxe ... et pour le reste le jeu du plus rapide, j'arrive avant toi ... d'un dixième de seconde. Pousser une balle dans un trou. Que des enfants s'y essaient j'admets qu'il faille expérimenter pour se construire.

J'ai cependant aimé certaines disciplines où la grâce s'allie à la performance.

Et puis cette gloire insensée des meilleurs en regard de la cruauté de la 4éme place dans la discipline pour laquelle il faut un soutien psychologique comme s'il y avait eu un terrible trauma. 

Enfin, si le sport canalise les chauvinismes et les agressivités en lieu et place d'une guerre, pourquoi pas.

C'est également la compétition des élaborations dangereuses et masquées de la physiologie humaine augmentée. Et les sommes en jeu dans certains sports sont indécentes dans la situation que vit le monde.

On aimerait tant que l'activité physique soit l'épanouissement physique et mental de chacun avec les talents dont la nature l'a doté. Et si on grimpait aux arbres seulement pour le plaisir avant qu'on en fasse une discipline olympique !!! 

Lire la suite

Maigrir avant l'été

Chaque été voit fleurir des régimes pour nous aider à perdre du poids. Je voudrais ici suggérer une autre approche dont je ne suis pas l'initiateur. Et si la graisse était utile ? Et si l'intelligence parfaite du corps la réclamait pour nous protéger ?

Pour ceux qui observent finement, le corps manifeste une intelligence presque sans faille, sauf à être totalement débordé par nos excès.

Non vous n'êtes pas gras, gros, vous êtes toxique !!!

Absorbant des substances étranges et étrangères dangereuses, votre corps produit de la graisse pour les isoler et vous protéger.

Donc la solution n'est pas un régime de plus mais, d'éliminer ces substances. Le corps n'aura plus besoin de vous protéger d'elles et relâchera les graisses superflues ... évident.

Les jus de légumes et épices choisies sont l'outil idéal. La vidéo la plus complète sur le sujet est ici (avec mes remerciements)

Et puis Roland Garros voit le succès de Novak Djokovic. Il parle volontiers d'une alimentation qui a changé sa vie, son énergie... tout simplement sans gluten et sans produits laitiers. D'aucuns se moquent, mais sans être allergique, nombre d'entre nous manifestent une intolérance qui entraine un combat interne de notre organisme révélé par fatigue, état dépressif, douleurs des os, des articulations, crampes, éruptions cutanées ...


2 commentaires

L'école interdite

Même si j'ai quitté l'enseignement il y a quelques années, la question de l'éducation continue de me concerner. Elle permet de comprendre tellement de choses. J'emprunte ce titre à une video en espagnol (sous titré) sur youtube de près de 2h30.

Comme beaucoup j'aime les enfants, surtout très jeunes, avant le formatage pour vivre en société. Chaque enfant est une nouvelle chance pour l'humanité, pour la planète.

Chaque parent a pu observer les incroyables avancées de son enfant dans les premières années, le rythme impressionnant des apprentissages. C'est tout simplement parce qu'il est vivant, qu'il connaît la joie de découvrir, d'explorer, de trouver seul ou avec de l'aide. Apprendre est naturel, il n'y a pas à motiver, c'est le mouvement interne de la vie qui se déploie tout seul.

Et l'école, que fait elle ? Assez rapidement, elle stoppe le processus, le décourage pour fournir les réponses standard à des questions que l'enfant ne se pose pas. L'école freine l'apprentissage afin d'adapter l'enfant à la société mécanique et marchande.

Gravissime, la chance de bénéficier des créations, des lumières d'un individu unique naissant sur la planète est perdue.

Au lieu de faire confiance à ce qu'il sait, ce qu'il sent, ce qu'il découvre ... en fait ce qui vient de lui, on lui demande de se référer constamment à l'extérieur, à un modèle commun.

Et la recherche du bonheur ? Elle va naturellement suivre ce stupide chemin, qui ravit la société marchande. On s'épuise sans fin dans la consommation, qui renouvelle ses propositions sans jamais nous combler.

Et je ne vous détaille l'impact de la compétition, de la comparaison sur les sociétés.

Les quelques tentatives d'écoles dites actives sont aujourd'hui noyées dans la masse. La société, le monde aurait tellement à gagner.

Le lien si vous voulez vous rafraichir de questions ici

ON VOUS GREFFE QUOI ?

Après la greffe spectaculaire d'un pénis en Afrique du Sud, je pense qu'on ne va pas s'arrêter en si bon chemin.

Certes il y toujours des raisons médicales et humaines qui le justifient. Ça pose à nouveau la question existentielle qui suis je ?

Avec le foie, le poumon, le cœur, le sang d'un autre est-ce que je ne deviens pas un peu autre ? Il semblerait que oui, un greffé du coeur aurait indiqué des modifications de comportement qu'il ne reconnaissait pas vraiment.

Greffe de visage, ça fait déja ressembler à un autre de façon assez spéciale. Jérôme Hamon en sait quelque chose, il en a écrit un livre. Il dit "le donneur s'est fondu en moi".

Et voila que le chirurgien italien Sergio Canavero envisage une greffe de tête. Et un candidat russe est déjà prêt Valery Spiridonov. Il donne sa tête pour mettre sur un autre corps, qui sera le résultat ?. On a trop tendance à se croire celui qui pense, celui qui est dans la tête.

Le modèle horloger de Descartes est à l'honneur, l'homme est une horlogerie complexe. Déjà ce point de vue a entrainé une hyperspécialisation médicale dans laquelle le tout est un peu perdu de vue. Maintenant on arrive aux pièces détachées. Un pas vers une immortalité factice.

Qui suis je ?

15 commentaires

Et le miel dans tout ça ?

On savait que bien des produits phytosanitaires déciment les abeilles et que celles-ci sont indispensables à la pollinisation de nombreuses plantes. Leur diminution, voire leur disparition poserait un problème agricole mondial absolument colossal.

Il en faudrait plus pour décourager les industriels des pesticides. Déjà aux amériques, on transporte par camions des essaims entiers pour la pollinisation des fruitiers et autres plantes là où les abeilles ont quasi disparu.

Plus fort encore l’avènement des robobees développé par la recherche en robotique à Harvard. Il a fallu dix ans pour mettre au point ces robots de 3 cm ressemblant fort à une abeille destinées à la recherche et au sauvetage … bravo, mais aussi à la pollinisation artificielle. Vous voulez voir ici

De nouveaux apiculteurs seront formés, il est agréable de voir de nouvelles initiatives créatrices d’emploi !!!

 

Je ne voudrais pas avoir l’air d’être contre le progrès, mais je m’inquiète pour le miel, le miel bio même.

1 commentaires

Elections ou tirage au sort

J’entends à la radio qu’un auteur vient d’écrire un livre contre les élections et propose tout simplement un tirage au sort de nos représentants. Je crois halluciner, mais j’écoute.

J’avais bien remarqué que les élections au suffrage universel portaient au pouvoir une sorte d’aristocratie qui agissait fort peu dans l’intérêt général. On disait que la démocratie est le système le moins mauvais, mais est ce vraiment la démocratie ?

Il faut trouver parait il 50 milliards, j’ai bien fouillé mes poches, je ne les ai pas. Par contre il y a des poches où le gouvernement ne va pas fouiller, l’évasion fiscale à elle seule comblerait ce besoin. Si la santé n’était pas destinée uniquement à nourrir l’ogre pharmaceutique on économiserait des milliards pour le plus grand bien de tous et la liste est longue des compromissions de nos dirigeants.

Pour les élections européennes le mouvement Démocratie réelle propose d’en passer par une liste de tirés au sort qui s'engagent, une fois élus, à organiser des référendums sur tous les projets de loi soumis au parlement européen, ils ne feront alors que transmettre le résultat de cette consultation citoyenne par l'intermédiaire de leur vote à l'assemblée.

 

Voilà une idée qui semble juste et qui éviterait que nous soyons en fait gouvernés par les lobbies plus ou moins discrets dans tous les étages législatifs et de décision.

6 commentaires

Toujours plus : l'homme augmenté

Les logiciels très performants et capables d’apprendre deviendront des interlocuteurs puissants car en rapidité et en masse d’information traitée ils nous dépassent.

De même des robots dotés de capteurs très sensibles pourront intervenir seuls ou en compagnie de spécialistes, soit en chirurgie soit tout bonnement sur les chaînes de production où la fatigue humaine est encore une limite.

Les progrès dans la connaissance du génome laissent imaginer créer des organismes en écrivant leur ADN .

L’ingénierie de l’esprit vise à comprendre profondément son fonctionnement pour « améliorer la performance humaine » et en particulier l’éducation.

 

 

Mais là où il est clair que le pois chiche qui sert de cerveau aux chercheurs est un peu faiblard c’est quand je lis c’est l’occasion d’éradiquer la pauvreté et d’ouvrir un âge d’or pour l’humanité tout entière.

Quand j’étudiais l’agronomie, un enseignant docteur es sciences enseignait sans rire la nécessité des pesticides pour éradiquer la faim dans le monde … déjà je ne le croyais pas.

 

Le mouvement s’appelle transhumanisme, il comprend entre autres les "technoprophètes" et des industriels des nouvelles technologies. Google n’est pas en reste en annonçant pour 2060 l’avènement d’une intelligence supérieure à l’homme actuel.

Le chirurgien français Laurent Alexandre annonce la mort de la mort !!! Je suis d’une incrédulité confondante !

 

Une nouvelle inégalité va voir le jour et générera une lutte des classes que Marx n’avait pas imaginé : l’homme nature (de base) et l’homme augmenté.

 

 

Bien entendu, tout ceci n’a de sens que pour ceux qui croient que ce monde est matériel et seulement matériel.

0 commentaires

Position haute/position basse

C'est en échangeant avec une coach d'entreprise que j'ai compris ce qui suit :

Lorsque vous allez voir un soignant, un thérapeute, vous aimez en général qu'il vous dise ce que vous avez, ce qu'il convient de faire. Il prend la position haute : il sait, vous ne savez pas. Vous pouvez vous laisser conduire.

Si par hasard, vous rencontrez un thérapeute qui ne "sait pas", qui vous invite à cheminer ensemble pour découvrir, ça peut être moins rassurant. Il se présente en position basse.

J'ai aussi appris que bien des gens aiment "être devinés", qu'on leur parle d'eux, de leur corps, de leur émotions qu'ils connaissent mal. Or, il faut dire clairement que le besoin "d'être deviné" est un comportement normal du bébé, de l'enfant jeune, et une persistance infantile chez l'adulte.

Dans la pratique corporelle Trager, on va jusqu'à dire "le patient est le thérapeute" et non pas "je sens pour vous ici..." et peut être cette responsabilité totale du client est un handicap que j'ai sous estimé.

Je suis responsable de mon état d'être, de la qualité de mes gestes et le soulagement, la guérison peuvent avoir lieu si l'intelligence du corps réorganise ce qui est incorrect à la faveur de mon toucher.

Je suis en position basse et à la disposition de ce qui est dans l'instant.

Dans d'autres domaines aussi, la paresse porte à s'en remettre à celui "qui sait". Le monde médical est bien construit sur ce modèle.

 

Petite histoire

Le medecin arrive chez un couple dont le mari est mourant.

Il ne peut que constater le décès et présente ses condoléances à la dame.

Le mourant se met à bouger, finalement il arrive à dire : "non, je ne suis pas mort".

La dame lui dit : "Tais toi donc, imbécile, le docteur sait ce qu'il dit, tout de même."

1 commentaires

Les troubles de la libido

La sexualité n'échappe pas à la tendance performance de notre société. Réussir sa sexualité par comparaison à une norme, un idéal. Et c'est le paradis des médicaments. L'industrie s'en donne à coeur joie, elle s'est payée la publicité du candidat américain Bob Dole (battu par Clinton) pour parler de la dysfonction érectile et avancer le fameux Viagra. Cependant la pilule était conseillée avant un rapport. Pour améliorer les ventes, l'industrie conseille d'en prendre chaque jour pour que l'homme soit toujours prêt ... si une occasion se présente !!!

Si l'on ne peut négliger certaines atteintes graves, il est bon de considérer que comme dans nos humeurs normales, il y a des hauts et des bas et que le cerveau est le premier organe sexuel.

Et l'amour dans tout ça ?

2 commentaires

Exercice physique attention !

Le manque d'exercice physique est aussi dangereux que le tabac ou l'obésité.

Mais attention, dans certaines conditions elle entraine une augmentation de la pollution dans notre organisme.

En effet, la marche, le jogging, le vélo en ville multiplient jusqu'à 10 fois l'absorption "ordinaire" des polluants toxiques comme le dioxide de carbone, l'ozone, les microparticules.

Le cycliste qui pédale derrière un pot d'échappement mal réglé a plus de risque de déclencher une pathologie pulmonaire que celui qui fait du vélo d'appartement (aéré avec des meubles et des peintures ne dégageant pas trop de produits volatils)

Une étude espagnole récente montre qu'on retrouve 7 fois plus de dérivés chlorés dans les urines des baigneurs en piscine !!!

Alors choisir les espaces naturels, les forêts où les végétaux (non agricoles) régénèrent ce que nous respirons.

0 commentaires

Une pause alimentaire

Pour faire sans violence, j'évite le mot jeûne, mais seulement une pause, un petit arrêt.

La situation normale de l'être humain et des animaux est-elle de manger à sa faim et au delà chaque jour de sa vie ?

La nature n'a-t-elle pas prévu qu'à certains moments la nourriture manque ?

Le corps humain en bonne santé peut supporter sans dommage environ 40 jours sans nourriture. Différentes religions ont fait du jeune un élément de leur pratique.

Il faut avoir conscience du miracle qu'est le fonctionnement du corps

Distinguons 3 fonctions essentielles

  • DIGESTION
  • ELIMINATION
  • REPARATION ou Restauration

Ces 3 fonctions ont des priorités à bien comprendre

La santé requiert en permanence des REPARATIONS car nous ingérons des toxiques, nous hébergeons des bactéries ou parasites dommageables, des cellules malignes.

Cette phase de REPARATION se produit quand les 2 autres fonctions sont au repos (généralement la nuit). La fonction prioritaire est toujours la DIGESTION.

Le jeûne ou même une pause alimentire courte met au repos la DIGESTION, ralentit les processus d'ELIMINATION et donne une place de choix à l'autoREPARATION.

Facile à comprendre non !

 

Lire la suite 0 commentaires

L'instant présent

Les pensées courent et sautent d'une à l'autre comme un petit singe qui va de branche en branche. Ces pensées concernent le passé ressassé ou le futur imaginé. Or la vie est seulement là dans ce moment où vous me lisez, une danse du maintenant qui s'efface pour laisser place à un autre instant unique.

Beaucoup d'entre nous sont conscients de l'égarement dans le mental et croient qu'il faut faire une sorte de vide, contraindre les pensées et ça ce n'est pas gagné : le petit singe est malin !

Cependant un outil puissant et toujours disponible est là : le corps. Portez votre attention sur la respiration, sur les battements du coeur, sur une sensation ... et le mental s'efface : vous avez recollé au présent !

Massage ou message ?

Les mains sont les outils de l'action chez l'homme. Peut on agir autrement qu'à partir de soi ? Le toucher s'apparente la plupart du temps à un message. La main sur l'épaule peut rassurer, la main sur la tête cajoler, la main peut exprimer le désir...

Alors le massage peut être un message d'ouverture, de réconciliation avec son corps.

0 commentaires

le miracle des mains

J'avoue une certaine fascination pour le peu, le presque rien qui produit beaucoup.

Lorsqu'une personne vient avec une souffrance et repart délivrée ou bien lorsqu'elle accède à un bien être encore inconnu d'elle et que je n'ai utilisé que mes mains et ma sensibilité, je crois au miracle

Lire la suite 0 commentaires